Weed Stories #2 - Inês Barros | HERBES FOLLES

Histoires de mauvaises herbes #2 - Inês Barros

Inês Barros est chef cuisinier et thérapeute nutritionnel, et utilise les mauvaises herbes pour guérir et se nourrir.

৩ Qu'est-ce qu'une "mauvaise herbe" pour vous ?

La "mauvaise herbe" pour moi est un symbole d'humilité, d'entêtement, de résilience. Elles sont là, elles nous attendent. Nous n'avons rien à faire, il suffit de les laisser être et être. Elles offrent leur richesse en toute simplicité.

৩ Laquelle est votre préférée, et pourquoi ? Qu'est-ce que vous aimez faire avec ?

L'ortie, pour sa polyvalence et ses propriétés médicinales. Quand je me sens plus fatiguée, je vais dans mon endroit secret, ici dans les montagnes de Sintra, où je sais que je peux les trouver. Je prends une boîte pleine et je mets une casserole d'eau bouillante dans la maison. Je les blanchis et je fais des spaghettis. Après les avoir mangés, je me sens toujours revitalisé, c'est un tonique général. Il renforce les glandes supra rénales, détoxifie et est reminéralisant.

৩ Comment définissez-vous votre relation avec les plantes ? Et comment cela a-t-il commencé ?

J'ai grandi en ville mais je ne me suis jamais identifié à la vie urbaine. J'aspirais à une vie où je pourrais être plus proche des cycles et des rythmes naturels. Ce n'est que très tard, lorsque j'ai terminé les Beaux-Arts à Lisbonne, que j'ai décidé d'apprendre à cuisiner pour me soigner. Cela m'a conduit à l'importance de cultiver des aliments et d'être conscient des plantes sauvages disponibles.

৩ Quel est votre endroit préféré pour les plantes ?

Mon endroit préféré est mon jardin à la maison. Il a été mon petit paradis pendant cette période de recueillement. J'aime vraiment transformer ce que j'ai à disposition, être conscient de ce qui est là. Au lieu d'aller faire du shopping, je pense à travailler avec ce que j'ai. C'est le principe du zéro déchet. "Ce qui nous guérit pousse sur le pas de notre porte. En plus de l'ortie et du pissenlit, j'ai de l'herbe d'amour à la menthe verte (attrape-jambes), du prunellier et du plantain. J'ai découvert tout cela dans mon petit jardin.

৩ Des recettes à partager ? :)

Donc, quelque chose d'assez simple et délicieux est de faire des feuilles de pissenlit dans la poêle en fer. J'aime utiliser cette poêle mais n'importe laquelle fera l'affaire. Je hache l'ail, la quantité à mon goût et je fais frire avec du ghee ou de l'huile de noix de coco deux minutes, puis j'ajoute rapidement les feuilles de pissenlit et un peu de sel entier, remuez rapidement et vous avez terminé.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.